volontaire.png
SDIS45 SPV 1500x490.jpg

Deux nouveaux VPC pour le SDIS du Loiret

Prochainement, le parc engins du SDIS du Loiret va compter deux nouveaux matériels opérationnels : les Véhicules Postes de Commandement, dit VPC.


La réflexion de l’achat de ces nouveaux VPC a commencé il y a cinq ans. Il s’est avéré que les deux camions opérationnels étaient devenus trop vétustes, qu’ils n’étaient plus suffisamment fonctionnels, et qu’il y avait un besoin d’espace de travail supplémentaire. A la suite de ces observations, le SDIS du Loiret a décidé d’acheter deux nouveaux Véhicules Postes de Commandement pour un coût d’environ 265 000 € TTC chacun.

Ces engins ont un gabarit imposant. En effet, ils font 3m70 de hauteur et pèsent presque 7 tonnes. Chaque camion est équipé d’un matériel de communication radio Antarès, d’une connexion satellite avec passerelle 3G/4G, d’un téléphone satellite, d’une connexion Wi-Fi, d’un système de numérisation de tableau blanc, d’un vidéo projecteur et d’un poste Artémis.

En moyenne, ils assurent 120 sorties annuelles. Un VPC est déclenché à chaque départ qui nécessite la présence d’un chef de colonne (soit à partir de cinq moyens opérationnels). Les interventions concernent principalement les feux industriels, les procédures de gaz renforcées (PGR) ou les sinistres d’ampleur.
Ils peuvent être engagés individuellement ou simultanément pour constituer un PC de site, le plus haut niveau d'opération. Dans cette configuration, ils pourront communiquer entre eux via un espace de 25m2 disponible sous un auvent permettant de créer une zone « de concertation ». Il y a également la possibilité de brancher des ordinateurs et de créer un réseau local.

Un groupe a été constitué pour gérer ce projet, qui a réuni plusieurs corps de métier afin d’aboutir à un produit adapté et résilient. Sous la coordination du Cne Thomas FLAMANT, le Groupement Opérations s’est entouré de « spécialistes » du SDIS 45 : le Lcl Pascal DAVY (matériels et achats), le Cdt Benoit COUTELAN (TRS 5 et référent Artémis/Ebeam), Loïc LE BRESTEC (transmissions), et Jean-Christophe HULIER (informatique). Les utilisateurs ont été représentés par le Lcl Rodolphe BIDAULT (formateur GOC) et le Cne Thomas FLAMANT (chef de colonne).
Le groupe projet a su entendre les besoins des utilisateurs et intégrer les différentes contraintes techniques dans une relation d’écoute et de partage au sein d’une équipe pluridisciplinaire, pour en assurer le « succès ».

Depuis novembre 2014, 200 sapeurs-pompiers ont été formés, dont la moitié au poste d’Opérateur de Coordination Opérationnelle (OCO). Leurs missions ? Acheminer le VPC, le mettre en œuvre, et assister les officiers dans leurs tâches. Ces véhicules étant affectés aux CSP Montargis et Orléans-Nord, les OCO seront des sous-officiers, professionnels ou volontaires, appartenant à l’un de ces centres.

Haut de page