volontaire.png
SDIS45 SPV 1500x490.jpg

Une maison incendiée à St-Jean-de-Braye

Dans l’activité opérationnelle des sapeurs-pompiers, les incendies représentent environ 10% des interventions. Malheureusement comme 1 français sur 3*, une famille de St-Jean-de-Braye (proche d’Orléans) a vu son pavillon incendié le 1er novembre 2012. Une intervention de grande ampleur et surtout complexe à gérer. 

Jeudi 1er novembre dernier, les sapeurs-pompiers ont été appelés vers 17h45 pour un feu de pavillon à St-Jean-de-Braye. Le feu qui a pris initialement au niveau de la cheminée s’est très vite « faufilé » dans le plancher bois à l’étage de la maison. A ce niveau, le locataire des lieux stockait une quantité de vêtements très importante pour son activité professionnelle. Au contact du textile, les flammes ont redoublé d’intensité, faisant évoluer l’intervention en feu de toiture.

Arrivés sur place, l’équipe de secours constate très rapidement plusieurs points problématiques à neutraliser.

Premier obstacle technique, le pavillon en feu se situait à moins de 5 mètres de la ligne B du tramway. Dans cette configuration, la procédure d’intervention impose que le courant soit interrompu par un agent ErDF pour éviter tout risque de formation d’arc électrique. L’interruption et la remise en fonction de l’énergie n’auront pas été sans perturbation sur le trafic puisque les usagers ont été privés de tramway pendant environ 2 heures.

Durant la mise en place de ce protocole, l’incendie continuait de progresser et menaçait de se répandre au pavillon mitoyen et d’aggraver la situation. L’utilisation de la grande échelle pour une attaque du feu par les moyens aériens a du attendre le feu vert des agents ErDF.

Pour ajouter aux difficultés déjà rencontrées, l’accès à l’intérieur de l’habitation ne pouvait pas se faire dans les sapeurs-pompiers de l’équipe animalière car un chien, en état de stress et menaçant, bloquait l’entrée.

En tout il aura fallu le concours de 25 sapeurs-pompiers, d’une équipe spécialisée, de cinq engins incendie, d’agents ErDF et GrDF, d’un responsable du réseau TAO, de la Police municipale et nationale pour venir à bout de ce sinistre qui a entièrement ravagé le logement. L’extinction complète du feu aura duré environ trois heures, avec une ronde de surveillance jusqu’à 1h du matin. La victime et son chien sont indemnes, et la vile de St-Jean-de-Braye leur a d’ores-et-déjà proposé un nouveau logement.

 

Le conseil SDIS45

" En ce début d’hiver, des solutions de prévention existent pour éviter les incendies. Il est indispensable de procéder à la révision complète par un professionnel de vos moyens de chauffage : chaudière, installation électrique, cheminée, poêle, etc. Vous pouvez également procéder à la pose d’un disjoncteur différentiel normalisé, et installer un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) (obligatoire dès le 8 mars 2015) Décret n° 2011-36 du 10 janvier 2011) et un détecteur de monoxyde de carbone selon votre mode de chauffage. "

* Source : Ministère de l’égalité des territoires et du logement

 

Haut de page