volontaire.png
SDIS45 SPV 1500x490.jpg

Une semaine ponctuée par des orages et de la grêle dans le Loiret

 

Depuis lundi 17 juin, les sapeurs-pompiers du Loiret sont fortement sollicités pour faire face aux nombreux dégâts causés par un déluge de glace à Tivernon et Lion-en-Beauce et par de violents orages sur le secteur Est du département.

 

Trois grelons de la taille d'une balle

La taille des grêlons correspondait à des balles de tennis

Tout a commencé en ce lundi 17 juin lorsque de violents orages se sont abattus sur le Loiret et ont été particulièrement redoutables sur la commune de Tivernon où les toitures des maisons n’ont pas résisté aux grêlons. Le bilan est lourd : 94 habitations fortement endommagées.  « Les premiers appels nous sont parvenus vers 9h, nous indique le Commandant Sandrine COUTELAN, officier CODIS pendant les événements et chef du centre de secours principal d’Orléans sud. De nombreuses demandes de secours nous ont ensuite été formulées directement sur le terrain dès 14h. Au total nous avons envoyé 69 sapeurs-pompiers simultanément sur place lundi. Le lendemain, nous avions encore 38 sapeurs-pompiers mobilisés. Heureusement il n’y a eu que des dégâts matériels… Une chance car une personne qui recevrait ce type de projectiles sur la tête aurait pu être gravement blessée ! »

Les grêlons ont traversé les toitures des habitations

Les grêlons ont traversé les toitures des habitations

Dans l’après midi de lundi, d’importants moyens étaient déployés : 17 véhicules tout usage (VTU), 3 véhicules chef de groupe (VCG), 1 échelle pivotante automatique (EPA), 1 véhicule poste de commandement (VPC), 1 fourgon pompe tonne (FPT), 1 véhicule de secours et d’assistance aux victimes (VSAV), 1 véhicule léger de secours médical (VLSM), 1 cellule logistique (CELOG), 1 remorque de carburant et 1 véhicule de chef de colonne étaient engagés avec leurs équipages pour aider la population.

« Nous sommes intervenus rapidement non pas pour porter secours aux victimes mais pour protéger les biens des personnes sinistrées. Les toitures percées, nous redoutions de nouveaux orages. Nous avons donc bâché les toits endommagés pour protéger l’intérieur des maisons. Normalement c’est le travail d’un couvreur mais il y avait tellement de personnes impactées que les artisans ne pouvaient pas répondre à la demande ! » nous confie t-elle.

Les sapeurs-pompiers procèdent au bâchage intégral des toitures endommagées

Les sapeurs-pompiers procèdent au bâchage intégral des toitures endommagées

Et les sapeurs-pompiers ne chôment pas ! Ils doivent bâcher 57 maisons sur la commune de Tivernon et de Lion-en-Beauce ! Le mardi 18 juin, 20 engins étaient réengagés afin de poursuivre les opérations de mise en sécurité des biens. Les interventions ont aussi continué dans la journée de mercredi. « Pendant ce genre d’intempéries, il est surtout important de ne pas sortir de chez soi ou de s’abriter très rapidement pour ne pas être blessé. Il faut ensuite constater les dégâts et faire appel dans un premier temps à un couvreur » conclut le Cdt Sandrine COUTELAN.

 Mais à peine ces interventions achevées que des pluies torrentielles se sont à nouveau abattues dans le Loiret mercredi 19 juin, cette fois à l’est du département. « Ces orages violents ont impacté le Montargois, le Giennois et le Pithiverais. Entre 15h30 et 22h, les sapeurs-pompiers sont intervenus environ 250 fois » indique le Commandant Dominique DOLLEANS, officier CODIS et adjoint du chef de groupement Formation.  « De nombreux sapeurs-pompiers volontaires ont été appelés en renfort afin de faire face à une situation d’urgence particulière. La route nationale 7 inondée était coupée à la circulation à Fontenay, la route départementale 922 aussi suite à de multiples chutes d’arbres. EDF a également beaucoup œuvré car les orages ont, par endroit, occasionné des coupures de courant. Je tiens à souligner la forte mobilisation et le professionnalisme des 140 sapeurs-pompiers sollicités hier. Une fois de plus, en moins de 48 heures, ils ont démontré leur capacité à se mobiliser face à de nombreux événements météorologiques particuliers» conclut le Cdt Dominique DOLLEANS. Après avoir retrouvé le niveau jaune de l’alerte Météo France depuis 22h mercredi soir, l’activité opérationnelle s’est poursuivie jeudi matin pour de multiples interventions chez des particuliers notamment à Courtenay et Montcorbon. Des précipitations continues depuis minuit avaient provoqué quelques inondations dans les pavillons.

Après des températures anormalement basses et une fin de printemps ponctuée d’épisodes orageux chaotiques, espérons que le temps à présent se stabilise autour d’une météo plus estivale…

Haut de page