volontaire.png
SDIS45 SPV 1500x490.jpg

Oréliance, le nouveau pôle santé au nord d'Orléans

 

Le pôle de santé privé Oréliance ouvre progressivement ses portes à Saran. Il regroupe sur un même site 4 cliniques privées : La Reine Blanche (Orléans), les Longues Allées (Saint-Jean-de-Braye), les Murlins (Orléans) et la Présentation (Fleury-les-Aubrais). Le groupement Prévention du SDIS a collaboré 30 mois à ce projet d’envergure. Le 17 juillet dernier, une présentation et une visite du site avaient lieu avant que ne se tienne la délibération de la commission de sécurité1 finale… déclarant l’avis favorable requis pour ouvrir l’établissement au mois d’août. Reportage.

 

Vue de la clinique

 

« C’est une aventure complexe mais passionnante », c’est par ces mots que Patrick ROUSSEL, Directeur général du pôle santé Oréliance a qualifié le projet en ouverture de réunion. Le décor est planté. Il est aisé de comprendre à travers ses propos que ce projet a nécessité rigueur, concertation et endurance… En 2006, le schéma sanitaire décide le regroupement des cliniques, il aura donc fallu 7 ans pour que le projet sorte de terre. Cinq années de chantier plus tard, Patrick ROUSSEL poursuit : « le projet d’hôpital au sud de la Loire a généré un vide sur la carte sanitaire pour la population du nord de l’agglomération. Il était nécessaire de créer un grand service d’urgences au nord afin de désengorger l’attente des services d’urgence. Ainsi sont regroupés sur un même site SOS Mains, SOS Cœur et la maternité. Oréliance est un vrai établissement de santé qui va répondre aux besoins des patients, lesquels commencent à être accueillis depuis le 5 août. »

 

Vue aérienne de la clinique

 

Le Commandant Franck MAILLARD, chef du groupement Prévention au SDIS du Loiret prend ensuite la parole pour présenter le projet sous l’angle « sécurité ». Sécurité incendie, désenfumage, colonnes sèches, sorties de secours, système de sécurisation des portes, alarme, accessibilité du site par l’extérieur, formation des agents SSIAP12… tous ces sujets sont passés au crible dans le rapport de la commission de sécurité2.

 

 

« Dans ce type d’établissement, nous sommes très soucieux d’apporter les conseils en amont du projet afin que les aspects de sécurité réglementaires soient respectés, mis en place et testés dans les meilleures conditions » précise le Cdt MAILLARD. « La semaine dernière était intense, nous avons passé beaucoup de temps chaque jour sur le site, avec mon collaborateur le Capitaine Yoan RAVARD, afin de procéder aux vérifications. » Et grâce à ce travail, la commission de sécurité1 d’aujourd’hui est presque une formalité ! Presque oui, car pour 50 000m2 de locaux répartis sur 2 bâtiments et 7 niveaux, ces « formalités » prennent du temps…

 

 

La visite du site se poursuit avec des démonstrations de déclenchement du système de désenfumage à différents endroits de la clinique. En cas d’incendie, un dispositif d’ampleur se met en place : les portes se ferment pour circonscrire les fumées, les patients restent dans leur chambre portes fermées ou sont transférés horizontalement, l’alarme sélective prévient le corps médical et le PC sécurité est immédiatement prévenu du sinistre. Le système de désenfumage s’active selon un principe d’amenée d’air naturelle et d’extraction des fumées par un moteur en toiture.

 

 

Dans le PC Sécurité, 1 agent SSIAP12, 6 personnels spécialement désignés pour intervenir en cas d’incendie et le responsable de la sécurité (SSIAP32) (ci-dessus en photo) sont sur site en journée (soit 7 agents) et 1 agent SSIAP 12 sera présent la nuit. En juin, 120 agents ont été formés à travailler sur le site et se sont familiarisés avec le matériel du PC sécurité. Bientôt l’effectif sera porté à 200 agents pour assurer la sécurité des patients et du corps médical. Ce poste de sécurité est le passage obligé des sapeurs-pompiers en cas de sinistre. La bonne coordination des actions de secours passe par une bonne communication entre le chef de groupe et l’équipe sécurité.

 

 

L’établissement est doté d’une alarme générale sélective qui permet de n’être entendu que par le personnel de l’établissement. Cela évite le risque d’évacuation spontanée (et désordonnée !) des patients.

 

 

Le laboratoire est une unité régionale travaillant pour 25 sites sur 3 départements dont l’équipement robotisé est révolutionnaire. Sur 3 plateaux techniques, les laborantins pourront réaliser des analyses de 2 500 patients par jour (pas seulement pour le pôle santé Oréliance) sans aucune manipulation manuelle. Il aura fallu 2 mois aux équipes pour se qualifier sur ces nouveaux équipements. Ouvert 7 jours sur 7 et 24h/24, le laboratoire met en place 7 à 8 navettes par jour entre les laboratoires. Son responsable, précédemment responsable du laboratoire de la Reine Blanche, assure que cette structure est une révolution dans le milieu laborantin.

L’ouverture des services de Pôle Santé Oréliance s’effectue de manière échelonnée. Si les premiers patients ont rejoint SOS cœur dès le 5 août, le 12 août suivra SOS Mains et le 2 septembre les urgences dites polyvalentes. Le pôle santé sera inauguré officiellement le 26 août avec le redémarrage de l’activité chirurgicale. La collaboration de l’établissement avec le SDIS du Loiret se poursuit : après des visites permettant aux sapeurs-pompiers du secteur de découvrir le site, des manœuvres y seront régulièrement organisées afin de maintenir la connaissance du lieu et garantir la réactivité des secours.

 

 

Le pôle santé Oréliance en chiffres

 

  • Plus de 110 millions d’investissement

  • 50 000 m2 de locaux

  • 500 lits et places

 

 

1 Composition de la commission de sécurité :

Muriel PLOTTON (Adjointe au Chef de Service CABINET Préfecture de la région Centre et du Loiret/SIRACED-PC) Présidente de la Commission,

Maryvonne HAUTIN (maire de Saran),

Sandrine BROUSTAL (représente la DDT),

le brigadier chef  Florence BRAEGER qui représente la police

et le Commandant Franck MAILLARD (chef du groupement Prévention SDIS du Loiret)

 

2 SSIAP : service de sécurité incendie et d’assistance aux personnes

 

 

Haut de page