volontaire.png
SDIS45 SPV 1500x490.jpg

LES AGENTS

La bonne réalisation des missions du SDIS 45, repose sur les 2 593 hommes et femmes engagés et impliqués dans l’ensemble des services et centres d’incendie et de secours du département du Loiret. Les agents du SDIS 45 qu’ils soient sapeurs-pompiers, personnels administratifs techniques et de santé partagent les mêmes valeurs. Ces valeurs constituent un socle qui permet à chacun de trouver du sens dans son engagement quotidien.

 

Sapeur-pompier volontaire (SPV) • Sapeur-pompier professionnel (SPP) • Personnel Administratif et Technique (PAT) • Jeune sapeur-pompier (JSP) • Les métiers du SSSM

 

Sapeur-pompier volontaire (SPV)

Portrait d'un sapeur-pompier portant un casque et une cagoule de feux

Les sapeurs-pompiers volontaires (SPV) sont des citoyens qui, tout en exerçant une activité professionnelle, ont choisi de se mettre au service de la collectivité. En marge de leur profession, de leurs études, de leur vie familiale, ils se rendent disponibles sur des périodes pendant lesquelles ils peuvent être appelés de jour comme de nuit pour porter secours ou éteindre un incendie.

Ils consacrent également une partie de leur temps libre à la formation. Dans le Loiret 85 % des sapeurs-pompiers sont volontaires : autant dire qu’ils constituent la base de l’organisation des secours.

Les sapeurs-pompiers volontaires sont engagés au grade de sapeur pour une période de 5 ans, tacitement reconductible. Cependant, certains diplômes universitaires ou professionnels ouvrent directement l’accès au recrutement en tant qu’officier. Les trois premières années du premier engagement constituent une période probatoire pendant laquelle l’engagement peut être résilié en cas d’insuffisance de l’intéressé. Le renouvellement de l’engagement est subordonné à la vérification périodique des conditions d’aptitude physique et médicale.

 

La formation

La formation dont bénéficie tout sapeur-pompier volontaire comprend :

  • la formation initiale (FI) indispensable pour acquérir les connaissances, les gestes et les techniques opérationnelles de base.
  • la formation continue et de perfectionnement destinée à permettre le maintien des compétences, l’adaptation aux fonctions, l’acquisition et l’entretien des spécialités.

 

Le déroulement de carrière

Suivant leur ancienneté et leur réussite aux examens, les sapeurs-pompiers volontaires peuvent accéder aux grades de sous-officiers puis d’officiers volontaires.

 

Indemnisation et avantages

L’indemnisation des activités des sapeurs-pompiers volontaires s’effectue par la perception de vacations horaires. Leurs taux varient en fonction du grade (homme du rang, sous-officier, officier), de l’activité (intervention, activité au centre, formation) et de l’heure (jour, nuit). Ces vacations ne sont soumises à aucun impôt ni prélèvement social et sont cumulables avec tout autre revenu ou prestation sociale.

 

Protection sociale

Les sapeurs-pompiers volontaires sont couverts en service commandé (déplacement, intervention ou formation) par une assurance souscrite par le Service Départemental d’Incendie et de Secours du Loiret (SDIS).

 

Conditions d’accès au volontariat

  • avoir 16 ans (21 ans au moins pour un engagement d’officier)
  • répondre aux critères d’aptitude physique
  • résider ou travailler à proximité du centre d’incendie et de secours

 

 

Sapeur-pompier professionnel (SPP)

Deux sapeurs-pompiers en tenue de feux utilisent une lance

Devenir sapeur-pompier, un choix de vie que des milliers de jeunes adultes souhaitent concrétiser. Ce métier fascine, émerveille, ne laisse jamais indifférent. Venir en aide, sauver des vies, s'investir dans des missions de protection sont des objectifs que beaucoup se fixent. Mais cela ne s'improvise pas.

En France, les 41 000 sapeurs-pompiers professionnels représentent 17 % de l’effectif global. Ils sont fonctionnaires des collectivités territoriales et sont basés principalement dans les centres d’incendie et de secours des grandes agglomérations où ils assurent les interventions avec les sapeurs-pompiers volontaires.

L’accès à cette profession peut se faire de deux manières suivant le profil du candidat et nécessite d’être de nationalité française, jouir pleinement de ses droits civiques et d’avoir au moins 18 ans.

 

L’accès au grade de sapeur

Le sapeur-pompier au grade de sapeur est affecté dans une équipe d’intervention.

 

Trois types de recrutement peuvent être envisagés :

  • le concours externe qui nécessite d’être titulaire du brevet des collèges ou d’un diplôme de niveau V.
  • le concours interne, réservé aux sapeurs-pompiers volontaires pouvant justifier de trois ans d’expériences en qualité de jeunes sapeurs-pompiers, de militaire ou de volontaire civil et étant détenteur de la Formation Initiale de sapeur-pompier volontaire (FI SPV) et du diplôme de Premiers Secours en Equipe de niveau 1 et 2 (PSE 1 et 2).

 

Ces concours sont composés de trois types d’épreuves :

  1. les épreuves écrites de pré-admissibilité. Une dictée et deux problèmes de mathématiques pour le concours externe et des questions générales ainsi que sur la formation initiale de SPV pour le concours interne.
  2. les épreuves sanctionnant l’aptitude physique (natation, endurance cardio-respiratoire, endurance dorso-abdominal, endurance des membres supérieurs, endurance des membres inférieur, souplesse).
  3. l’épreuve orale qui est un entretient avec un jury.

Il est également envisageable d’être recruté à ce grade sans concours pour les sapeurs-pompiers volontaires pouvant justifier de trois ans d’expérience en qualité de jeune sapeur-pompier, de militaire ou de volontaire civil et étant détenteur de la Formation Initiale de sapeur-pompier volontaire (FI SPV) et du diplôme de Premiers Secours en Equipe de niveau 1 et 2 (PSE 1 et 2).

>> A noter : Ce dernier mode de recrutement est assujetti au passage d’un examen professionnel après deux ans au sein du SDIS. Cet examen est composé d’un QROC (Questionnaire à Réponses Ouvertes et Courtes) portant sur des connaissances professionnelles. En cas d’échec, il est impossible d’incorporer le sapeur-pompier au grade de sapeur 1er classe et cela met un terme à sa carrière de professionnel.

Rien n’oblige le SDIS à procéder à ce type de recrutement mais s’il en faisait le choix, il serait soumis a un quota d’un pour trois (un sapeur-pompier professionnel recruté sans concours pour deux recrutés par le concours externe et interne).

 

L’accès au grade de lieutenant

Il a une fonction d’encadrement en tant que chef de service dans un centre d’incendie et de secours ou dans un groupement. En opération, il est responsable de l’engagement opérationnel d’un détachement de sapeurs-pompiers en qualité de chef de groupe.

Il existe un concours pour accéder directement à ce grade - le concours externe - qui nécessite d’être détenteur d’un diplôme de type bac+2 ou homologué à ce niveau par le ministère de l’intérieur.

L’accès à ce grade peut également se faire après un engagement au grade de sapeur mais est également assujetti à l’obtention d’un concours - le concours interne.

 

Le concours externe est composé de trois types d’épreuves :

  1. Les épreuves écrites de pré-admissibilité. Il s’agit de la rédaction d’une note de synthèse et d’un QCM.
  2. Les épreuves sanctionnant l’aptitude physique (natation, endurance cardio-respiratoire, endurance dorso-abdominal, endurance des membres supérieurs, endurance des membres inférieur, souplesse).
  3. L’épreuve orale qui est un entretien avec un jury. 

 

Le concours interne est composé de trois types d’épreuves :

  1. les épreuves écrites de pré-admissibilité. Il s’agit de la rédaction d’une note administrative.
  2. les épreuves écrites d’admissibilité. Elle est composée d’un QCM.
  3. l’épreuve orale qui est un entretient avec un jury.

>> Les concours permettant de devenir sapeur-pompier professionnel sont organisés par le SDIS au niveau départemental et permettent d’être inscrit sur une liste d’aptitude pendant trois ans. Le candidat devra alors postuler sur un emploi vacant. Si au terme des trois ans le candidat n’a pas trouvé de poste, il devra concourir à nouveau.

En dehors de l’activité opérationnelle des centres, les sapeurs-pompiers professionnels peuvent participer à l’encadrement du SDIS et contribuer ainsi à apporter une aide précieuse aux sapeurs-pompiers qui œuvrent sur le terrain. Des évolutions de grades sont possibles à tous niveaux.

 

Personnel Administratif et Technique (PAT)

2 agents travaillant à leurs postes de travail

En parallèle de l’activité opérationnelle des sapeurs-pompiers, le SDIS doit assurer un certain nombre de taches administratives et techniques. Que ce soit pour la gestion administrative, la formation, les ressources humaines, la construction d’infrastructures, la prévention, la réparation des engins… Un certain nombre de services dits « supports » sont présents au sein du SDIS.

Les personnels administratifs et techniques des SDIS (PAT) sont pour la plupart des fonctionnaires territoriaux placés dans des cadres d'emploi administratifs, techniques ou spécialisés. Ils sont experts dans leurs domaines et viennent prêter main forte aux sapeurs-pompiers. Ils sont au service de toutes les unités opérationnelles du SDIS, les centres d’incendie et de secours, et ont pour objectif de les aider à accomplir leurs missions. Ils peuvent aussi bien être basés à la direction départementale du service d’incendie et de secours à Semoy que dans des centres de secours principaux.

Le Service Départemental d’Incendie et de Secours du Loiret concentre une diversité de métiers étendue pour rendre plus efficaces les interventions des sapeurs-pompiers sur le terrain.

 

Jeune sapeur-pompier (JSP)

Des JSP font une pyramide

Intégrer une section de jeunes sapeurs pompiers (JSP) constitue la voie royale pour devenir ensuite sapeur-pompier volontaire ou professionnel. Les JSP sont regroupés au sein d’associations sous l’égide des unions départementales, affiliées à la Fédération des sapeurs-pompiers de France dont l’objectif est de les initier au métier de sapeur-pompier, de développer leur esprit de solidarité et pourquoi pas… susciter des vocations. Il y a 189 JSP dans le Loiret regroupés dans 11 sections.

Pour devenir JSP dans le Loiret, il faut être âgé entre 12 et 18 ans, produire un certificat d’aptitude physique établie par un médecin sapeur-pompier ainsi qu’un certificat de vaccination à jour, fournir une autorisation parentale et satisfaire aux épreuves de sélection arrêtées par chaque section (écrites, orales et sportives).

 

L’aboutissement du cursus de formation est l’obtention du brevet de jeune sapeur-pompier. Pour se présenter aux épreuves, le jeune candidat doit :

  • être âgé de 16 ans révolus et de moins de 18 ans de l’année civile
  • avoir validé tout les modules conformément à l’arrêté du 10 octobre 2008
  • être titulaire du PSE 1 et du Module ARI

La formation est dispensée chaque mercredi et/ou samedi par des animateurs sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires. Les jeunes pratiquent le sport et participent à des manœuvres, à des rassemblements et des compétitions. Ils sont formés dans quatre domaines :

  • le secours à personnes
  • la lutte contre les incendies
  • la protection des biens et de l’environnement
  • le sport (cross, natation, athlétisme) 

Ils reçoivent également une information sur le cadre administratif et juridique dans lequel évoluent les sapeurs-pompiers.

Objectif : s’initier au secourisme et à la lutte contre les incendies. Acquérir discipline et civisme.

Ils peuvent ensuite devenir sapeur-pompier volontaire dès l’âge de 16 ans et exercer leur passion auprès de ceux qui les auront formés. Cette formation est alors prise en compte lors du recrutement comme sapeur-pompier volontaire ou professionnel.

 

A qui s’adresser ?

Il y a certainement une section de jeunes sapeurs-pompiers près de chez vous.

  • Beaugency : 02.38.44.97.56
  • Bellegarde/Corbeilles : 02.38.90.10.78
  • Ferrières-en-Gâtinais : 02.38.96.55.21
  • Gien : 02.38.67.23.73
  • Jargeau : 02.38.59.73.26
  • Malesherbes : 02.38.34.62.35
  • Meung-sur-Loire : 02.38.44.25.60
  • Orléans Sud Loire (Orléans La Source) : 02.38.25.20.20
  • Orléans Nord (Fleury-les-Aubrais) : 02.38.61.95.10
  • Pithiviers : 02.38.30.11.18
  • Saint-Germain-des-Prés : 02.38.94.60.80

 

Les métiers du SSSM

Une infirmière porte secours à une victime durant une manoeuvre

Les médecins, pharmaciens, vétérinaires et infirmiers qui remplissent les conditions d'engagement des sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires peuvent intégrer le service de santé et de secours médical (SSSM). Ils portent les grades respectifs de médecin-capitaine, pharmacien-capitaine, vétérinaire-capitaine et infirmier sapeur-pompier. Ils ont la gestion, sous l'autorité du médecin-chef départemental, de l'ensemble des  missions suivantes :

  • La surveillance de la condition physique des sapeurs-pompiers
  • L'exercice de la médecine professionnelle et d'aptitude des sapeurs-pompiers professionnels et de la médecine d'aptitude des sapeurs-pompiers volontaires
  • Le conseil en matière de médecine préventive d'hygiène et sécurité
  • Le soutien sanitaire lors des interventions et les soins d'urgences auprès des sapeurs-pompiers
  • La participation à la formation des sapeurs-pompiers aux secours à personne
  • La surveillance de l'état de l'équipement médico-secouriste du service
  • La participation aux missions de secours d'urgence
  • La participation aux opérations impliquant des animaux ou concernant la chaîne alimentaire
  • La participation aux missions de prévention et de prévision dans les domaines des risques naturels et technologiques.

 

Pour devenir infirmier sapeur-pompier professionnel il existe deux possibilités :

  • le détachement de la fonction publique hospitalière vers la territoriale (sous réserve de l'autorisation de l'employeur) ;
  • Le concours sur titres organisé par le ministère de l'Intérieur, direction de la défense et de la sécurité civile

 

Conditions :

Être de nationalité française, jouir de ses droits civiques, remplir les conditions d'aptitude médicale et physique.
Avoir 30 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours (report d'âge possible sous certaines conditions).

Être titulaire du diplôme d'État d'infirmier ou d'une autorisation d'exercer la profession d'infirmier ou d'un titre de qualification admis comme équivalent et figurant sur une liste arrêtée par le ministre chargé de la santé.

 

Pour devenir médecin ou pharmacien sapeur-pompier professionnel il existe deux possibilités :

  • le détachement de la fonction publique hospitalière à la territoriale (sous réserve de l'autorisation de l'employeur) ;
  • le concours sur titres organisé par le Ministère de l'Intérieur, direction de la défense et de la sécurité civile.

 

Conditions :

  • Être de nationalité française, jouir de ses droits civiques, remplir les conditions d'aptitude médicale et physique.
  • Avoir 35 ans au plus (report d'âge possible sous certaines conditions).
  • Être titulaire d'un diplôme, certificat ou titre permettant l'exercice de la médecine ou de la pharmacie en France (et autres conditions d'expériences ou de formations particulières)
  • Pour devenir infirmier, médecin, vétérinaire ou pharmacien de sapeurs-pompiers volontaires.

 

Pour s'engager comme volontaire au sein du SSSM :

  • les médecins, vétérinaires, pharmaciens et infirmiers doivent justifier du diplôme d'État de leur profession respective.
  • Avoir 21 ans au minimum et 45 ans au maximum, sauf pour les médecins où l'engagement peut être possible jusqu'à 55 ans.
  • Produire un extrait du casier judiciaire, jouir de ces droits civiques et ne pas avoir de peine inscrite au casier judiciaire.
  • S'engager pour une durée minimale de 5 ans.
  • Se trouver en position régulière au regard des dispositions du code du service national.

     

Vous pouvez avoir tous les renseignements sur les concours d'accès aux métiers du SSSM en vous connectant sur le site du Ministère de l'intérieur  www.interieur.gouv.fr

Haut de page